Shopping Cart
douleurs

Douleurs pendant la pénétration : comment y remédier ?

Si les relations sexuelles sont une véritable partie de plaisir pour beaucoup de femmes, certaines ne peuvent pas en dire autant. En effet, il peut arriver que la femme ressente des douleurs plus ou moins intenses lors de la pénétration. Celles-ci peuvent être superficielles ou non. Qu’elles se manifestent au début de la pénétration (superficielles) ou au fond du vagin (profondes), ces douleurs sont toujours la cause d’inconforts et de la baisse de la libido. A terme, la vie sexuelle peut en être impactée. Mais pourquoi ces douleurs pendant la pénétration surviennent-elles ? Que faire pour les atténuer, voire ne plus les ressentir ?

Quelles sont les principales causes des douleurs durant la pénétration ?

Ressentir des douleurs pendant les relations sexuelles est un motif tout à fait légitime de consultation. A part la sécheresse vaginale et les infections, différentes causes peuvent expliquer ces douleurs selon qu’elles touchent les organes génitaux externes ou internes. Parmi ces causes, vous avez : l’endométriose, le vaginisme et la dyspareunie.

L’endométriose

Ce trouble serait à l’origine de 40 % des douleurs pelviennes chroniques. L’endométriose désigne la maladie se traduisant par des douleurs pelviennes lors des rapports sexuels ou intimes (avec des sex toys). Concrètement, celles-ci se manifestent lorsque la pénétration est profonde. Même si les médecins ont réussi à mettre un nom à cette pathologie, ses mécanismes ne sont pas encore complètement élucidés. Quoi qu’il en soit, les facteurs génétiques joueraient un rôle important dans sa survenue.

Par ailleurs, l’endométriose toucherait une femme sur dix en âge de procréer d’après les statistiques. De plus, son diagnostic est souvent effectué par hasard lors d’une consultation tout à fait normale, avec un retard de quelques années. Même si l’endométriose peut parfois être asymptomatique, son développement peut être à l’origine de dommages importants. Effectivement, il peut arriver que du sang reflue vers les trompes de Fallope durant les règles. Ce sang transporte par la même occasion des cellules de l’endomètre. Celles-ci sont très sensibles aux hormones et peuvent coloniser les ovaires et envahir le vagin. A terme, les rapports sexuels deviennent douloureux et, dans le pire des cas, la femme peut devenir stérile.

Le vaginisme

Le vaginisme peut également être à l’origine de rapports sexuels douloureux. Il se caractérise par la contraction involontaire et incontrôlable des muscles du périnée. Par conséquent, ce trouble empêche la pénétration vaginale. Et si jamais la pénétration est forcée, elle peut être source de douleur intense. Chez certaines femmes qui souffrent de cette maladie, il est même impossible de mettre un tampon.

Lorsqu’il est présent depuis toujours, le vaginisme est qualifié de « primaire ». Par contre, le vaginisme secondaire correspond au trouble qui apparaît à la suite d’une période de fonction sexuelle indolore et tout à fait normale.

La dyspareunie

Ce terme désigne tous les types de douleurs ressenties par la femme lors d’une activité sexuelle impliquant la pénétration vaginale ou une tentative de rapport sexuel. La dyspareunie peut se caractériser aussi bien par une douleur superficielle que par une douleur profonde et intense.

Lorsque la douleur est superficielle, elle se manifeste au niveau de l’orifice vaginal (vulve ou sphère génitale). Une douleur profonde, quant à elle, est ressentie dans le bassin durant une pénétration. Dans les deux cas, la dyspareunie se caractérise par les muscles pelviens qui se tendent. Aussi, les émotions négatives (colère ressentie envers le partenaire, crainte de l’intimité,…) amplifient l’intensité de la douleur.

Que ressentent les femmes exactement ?

Pour décrire les douleurs ressenties par les femmes lors d’un rapport sexuel, la psychologue clinicienne et sexologue Heidi Beroud-Poyet emploie plusieurs termes pour diverses sensations :

  • la brûlure-coupure – il s’agit de sensations de coups de couteau ou de coupure avec des lames de rasoir au niveau du vagin ;
  • la brûlure-blessure – cette appellation est utilisée pour des sensations d’écorchure ou de déchirure lors des rapports sexuels ;
  • la brûlure-piqûre – ici, la femme ressent une sensation de piqûre intense comparable à une piqûre d’oursin.

D’où viennent ces troubles ?

Les douleurs ressenties lors des rapports sexuels peuvent avoir différentes causes selon qu’elles sont superficielles ou profondes.

Les douleurs superficielles lors des rapports sexuels

Les causes probables des douleurs superficielles au niveau de l’appareil génital féminin sont les suivantes :

  • une vestibulite vulvaire ou une sensibilité accrue à la douleur ;
  • une infection ou une inflammation de la zone génitale (herpès génital, atteinte du vagin…) ;
  • une infection ou une inflammation des voies urinaires ;
  • une sécheresse vaginale ;
  • un eczéma vulvaire ;
  • des traumatismes au niveau de la sphère génitale ;
  • une radiothérapie qui peut altérer l’élasticité du vagin ;
  •  des réactions allergiques à des produits comme les préservatifs contenant du latex ou du gel intime ;
  • une intervention chirurgicale causant la diminution de la taille du vagin.

Les causes des douleurs profondes durant la pénétration

Ce type de douleur peut être provoqué par :

  • une infection au niveau du col de l’utérus ou des trompes de Fallope ;
  • des maladies pelviennes inflammatoires ;
  • les excroissances comme des kystes ou des tumeurs au niveau du pelvis.

Quelles conséquences cela peut-il avoir ?

Les douleurs durant la pénétration peuvent avoir des impacts importants sur la vie de la femme concernée et sur sa vie de couple. D’ailleurs, même si en général, une cause organique est à l’origine de la douleur, des facteurs psychiques peuvent aussi être en cause. De ce fait, les moments intimes et les rapports sexuels deviennent angoissants pour la femme.

Afin d’éviter que les choses ne s’empirent, il est conseillé de consulter rapidement dès que les douleurs se font ressentir. Cela permet également d’éviter que celles-ci ne deviennent chroniques.

Quelles solutions pour éviter les douleurs pendant la pénétration ?

En cas de douleurs lors des rapports sexuels, les solutions à adopter dépendent des causes. A cet effet, si elles font suite à des causes organiques, la prise d’antibiotique ou d’antifongique peut être envisagée.

Le gynécologue peut également prescrire des traitements locaux aux corticoïdes en cas d’atrophie vulvovaginale. Par ailleurs, pour ce qui est des fibromes, une intervention chirurgicale est à envisager.

Enfin, des séances de rééducation périnéale peuvent aussi être prescrites pour les douleurs qui surviennent après un accouchement. Dans ce cas-là, l’usage d’un dilatateur vaginal peut être d’une très grande aide.

Frais de ports gratuits

Les frais de ports sont gratuits. Recevez votre culotte sans payer le transport.

Odeurs et traces assurées

Produits spécifiquement tâchés et parfumé à la main.

Des prix justes

Mes prix sont alignés avec les autres filles et ma qualité est meilleure.

Livraison rapide

Livraison en France, en trois jours maximum.